carcasse


carcasse

carcasse [ karkas ] n. f.
• 1556 « ossements »; o. i.; p.-ê. à rapprocher de l'a. fr. charcois, lui-même d'o. i.
1Ensemble des ossements décharnés du corps (d'un animal), qui tiennent encore les uns aux autres. squelette; ossature. Carcasse de cheval. « J'ai vu le long des routes désolées des carcasses de chameaux blanchir » (A. Gide). Spécialt Animal de boucherie dépecé, prêt pour le commerce.
Cour. La carcasse d'une volaille, ce qui reste du corps après avoir enlevé les cuisses, les ailes et les blancs.
2Fam. Le corps humain. Promener, traîner sa vieille carcasse. « Tu trembles, carcasse ! » (Turenne).
3Charpente d'un appareil, d'un ouvrage; assemblage des pièces soutenant un ensemble. armature, charpente. La tour Eiffel, « cette carcasse métallique » (Maupassant). « les carcasses des voitures immobiles, pareilles à celles des grands cimetières de voitures » (Le Clézio). La carcasse d'un immeuble en ciment armé. La carcasse d'un abat-jour.
Techn. Structure résistante d'un pneumatique, supportant la bande de roulement. Pneu à carcasse radiale.

carcasse nom féminin (peut-être ancien français charcois, carcasse) Littéraire. Charpente osseuse d'un animal ; squelette : Carcasse blanchie au soleil. Ce qui reste du corps d'une volaille une fois qu'on a enlevé les cuisses, les ailes et les filets. Familier. Le corps humain, la personne elle-même : Traîner sa carcasse. Ce qui forme la charpente, l'armature de quelque chose, d'un objet, d'un véhicule, etc. : Carcasse d'abat-jour. Carcasse d'un meuble. Boucherie Cadavre des animaux destinés à la consommation, débarrassé des abats et des issues. Électricité Pièce ou ensemble de pièces soutenant les organes actifs d'une machine électrique. Métallurgie Modèle de moulage réduit à une ossature de la surface extérieure de la pièce. Technique Ensemble de nappes de câbles enrobées de gomme constituant le squelette d'un pneumatique. ● carcasse (expressions) nom féminin (peut-être ancien français charcois, carcasse) Carcasse magnétique, ensemble des pièces ferromagnétiques canalisant les lignes d'induction d'une machine ou d'un appareil électromagnétique. ● carcasse (synonymes) nom féminin (peut-être ancien français charcois, carcasse) Littéraire. Charpente osseuse d'un animal ; squelette
Synonymes :
Ce qui forme la charpente, l'armature de quelque chose, d'un objet...
Synonymes :
- châssis

carcasse
n. f.
d1./d Squelette entier d'un animal.
Spécial. Cadavre d'un animal de boucherie débarrassé de la peau, de la tête, des pieds et des boyaux.
d2./d Assemblage de pièces résistantes, structure qui supporte, soutient, assure la rigidité d'un ensemble. Carcasse d'un navire en construction. Carcasse radiale (d'un pneu): armature d'arceaux métalliques.

⇒CARCASSE, subst. fém.
A.— 1. Ensemble des os d'un animal mort, dépouillés de leur chair et tenant encore entre eux. Carcasse décharnée, déchiquetée. Des carcasses de bête et des squelettes d'homme (HUGO, La Légende des siècles, t. 1, 1859, p. 66) :
1. ... dans le manège, y a une trentaine de morts, enterrés à fleur de terre, plus les carcasses mal raclées des chevaux. Ça c'est terrible. Les cadavres, c'est ceux qu'ont voulu se rendre.
MALRAUX, L'Espoir, 1937, p. 559.
Péjoratif
a) Cadavre ou squelette humain. Je n'aime pas ces communications-là qui doivent faire frémir dans leurs tombeaux les carcasses de Talleyrand et de Metternich (MÉRIMÉE, Lettres à la famille Delessert, 1870, p. 122).
b) Débris d'un objet cassé, d'une construction ou d'un appareil démoli. Un hangar débordant de débris, carcasses de meubles cassés de tous les temps (A. DAUDET, Les Rois en exil, 1879, p. 270); les épaves des navires, les carcasses des avions (DE GAULLE, Mémoires de guerre, 1956, p. 64).
2. ALIMENTATION
a) Carcasse de volaille. Ce qui reste du corps de l'animal lorsqu'on a enlevé les cuisses et les ailes. Carcasse d'oie, de poulet :
2. Chaque fois qu'on servait une volaille, elle accaparait la carcasse. Après quelques essais d'en avoir la chair au moyen de la fourchette et du couteau elle y renonçait pour saisir de ses doigts le bréchet encore juteux, le ronger. Ensuite elle fourrait son nez au centre du débris, ...
ADAM, L'Enfant d'Austerlitz, 1902, p. 229.
b) Animal de boucherie tué, éviscéré et paré, prêt pour le commerce de demi-gros et de détail. Un abattage précoce explique le poids moyen de la carcasse de veau au Royaume-Uni (M. WOLKOWITSCH, L'Élev. dans le monde, 1966, p. 21).
B.— P. ext.
1. [En parlant d'animés]
a) Fam., péj. Personne ou animal d'une extrême maigreur. Le cheval, une grande carcasse blanche (ZOLA, Pot-Bouille, 1882, p. 300) :
3. N'aurais-je pas mieux aimé posséder la belle Foedora que d'obliger cette vieille carcasse, espèce de haillon humain?
BALZAC, La Peau de chagrin, 1831, p. 207.
P. anal. Arbre dépouillé de ses feuilles. Les carcasses des charmilles, les bosquets maigres grelottent sous la pluie éternelle (MAURIAC, Le Nœud de vipères, 1932, p. 290).
b) Fam. Corps, être humain. Elle va très bien la carcasse (FLAUBERT, Correspondance, 1870, p. 126); de jolies carcasses avec leurs airs godiches (HUYSMANS, Les Sœurs Vatard, 1879, p. 258).
2. [En parlant d'inanimés]
a) TECHNOL. Assemblage de pièces de bois, de métal ou d'une autre substance, formant la charpente d'une construction, l'armature d'un appareil, d'un objet. Carcasse de carton, de fer. Un pneu à carcasse en fil d'acier (H. TINARD, L'Automob., 1951, p. 346).
SYNT. Carcasse d'abat-jour, de chapeau, de parapluie; carcasse de feu d'artifice; carcasse d'un navire en construction; carcasse d'un immeuble en ciment armé; carcasse d'un meuble, d'un parquet.
b) P. métaph. Éléments de structure d'une œuvre littéraire, d'une composition artistique :
4. ... les écrivains objectifs (...) cachent (...) la psychologie au lieu de l'étaler, ils en font la carcasse de l'œuvre...
MAUPASSANT, Pierre et Jean, préf., 1888, p. 277.
Prononc. et Orth. :[]. Ds Ac. 1694-1932. Étymol. et Hist. 1. 1556 « ossements » (RONSARD, Hymne de Pollux et de Castor, éd. Laumonier, t. 8, p. 301, vers 190); 1680 carcasse de poulet, de chapon (RICH.); 2. p. ext. 1680 au fig. « personne décharnée » (Ibid.); av. 1696 fam. « corps humain » (Mme DE SÉVIGNÉ, 510 ds LITTRÉ); 3. 1704 mar. « carcasse d'un vaisseau » (Trév.). Orig. obsc.; peut-être à rapprocher de l'a. fr. charcois « carcasse » et p. ext. « corps » (1188, A. DE VARENNES, Florimont, éd. A. Hilka, 2709 : charchois), lui-même d'orig. obsc.; un rapprochement avec carquois est improbable. L'ital. carcassa, non attesté av. le XIXe s., est prob. empr. au fr. (BATT.). Fréq. abs. littér. :448. Fréq. rel. littér. :XIXe s. : a) 348, b) 785; XXe s. : a) 989, b) 591.
DÉR. 1. Carcasser, verbe intrans., pop. [P. allus. « aux accès de toux qui secouent toute la carcasse » (FRANCE 1907)]. Avoir un ou plusieurs accès de toux très violents. Il [Zidare] carcassait, comme on dit, à fendre le cœur (A. ARNOUX, Rhône, mon fleuve, 1944, p. 201). 1re attest. 1894 (Ch. VIRMAITRE, Dict. d'arg. fin-de-s.; p. 56); de carcasse, dés. -er. 2. Carcassier, subst. masc., théâtre, péj. Dramaturge spécialisé dans la confection de carcasses (scénarios) de pièces. On dirait vraiment que (...), de leur vie réelle, ils auraient fabriqué une pièce de théâtre, et cela pour (...) la récréation de leurs goûts d'intrigues des planches, de leurs natures de carcassiers, de leurs imaginations cabotines (E. et J. DE GONCOURT, Journal, 1885, p. 475). Attesté ds Nouv. Lar. ill. et ds les dict. d'arg. 1re attest. 1866 (A. DELVAU, Dict. de la lang. verte); de carcasse, suff. -ier. Fréq. abs. littér. : 4.
BBG. — GOUG. Lang. pop. 1929, p. 3. — KEMNA 1901, p. 98 (s.v. carcassier). — KOHLM. 1901, p. 37. — PAMART (P.). Écriture artiste et créations verbales. Vie Lang. 1970, p. 306 (s.v. carcassier). — QUEM. 2e s. t. 4 1972, p. 45. — SAIN. Sources t. 1 1972 [1925], pp. 106-108; t. 3 1972 [1930], p. 114, 321, 542. — SAR. 1920, p. 48. — WIND 1928, p. 67, 160.

carcasse [kaʀkas] n. f.
ÉTYM. 1550, Ronsard, « ossements »; cf. l'anc. franç. charcois, d'origine inconnue; un rapport avec carquois est improbable; P. Guiraud rapproche le mot du normanno-picard carquier « charger, transporter » d'où carcasse « ce qui charrie, supporte (le corps) ».
1 Ensemble des ossements décharnés du corps d'un animal (surtout des grands mammifères), qui tiennent encore les uns aux autres. Squelette; charpente (charpente osseuse), ossature. || Carcasse de cheval. || Des charognes et des carcasses d'animaux morts de soif.
1 Et le ciel regardait la carcasse superbe
Comme une fleur s'épanouir.
La puanteur était si forte, que sur l'herbe
Vous crûtes vous évanouir.
Baudelaire, les Fleurs du mal, XXIX, « Une charogne ».
2 J'ai vu le long des routes désolées des carcasses de chameaux blanchir; — chameaux abandonnés des caravanes, trop las et qui ne pouvaient plus se traîner, qui pourrissaient d'abord, couverts de mouches, en dégageant d'épouvantables puanteurs.
Gide, les Nourritures terrestres, VII, p. 165.
REM. On trouve chez Ronsard l'expression pléonastique carcasse d'os,carcasse semble avoir précisément la valeur de « charpente ».
3 Rien de nous ne reste en la bière
Qu'une vieille carcasse d'os.
Ronsard, Odes, II, 17.
Techn. (boucherie). Animal de boucherie dépecé, prêt pour le commerce. || Livrer la carcasse d'un bœuf entier.
(1680). Cour. || La carcasse d'une volaille : ce qui reste du corps après avoir enlevé les cuisses, les ailes et les blancs. || Ronger une carcasse de poulet.
3.1 (…) une oie extraite de la basse-cour du maître-coq; les ailes du volatile seraient écartées par une carcasse invisible, et ses pattes, collées au plancher par un enduit tenace, garderaient une attitude de fuite rapide.
Raymond Roussel, Impressions d'Afrique, p. 344.
2 (1680). Fig. Personne ou animal d'une maigreur extrême. || Une vieille carcasse.
(Av. 1696). Fam. Corps humain. || Les problèmes, les exigences de la carcasse. || Soigner sa carcasse. || Promener sa vieille carcasse.
4 La vieille Sanguin est morte comme une héroïne, promenant sa carcasse par la chambre, se mirant pour voir la mort.
Mme de Sévigné, 510, in Littré.
5 Quelquefois, pendant une bataille, il (Turenne) ne pouvait s'empêcher de trembler (…) alors, il parlait à son corps comme on parle à un serviteur. Il lui disait : « Tu trembles, carcasse; mais si tu savais où je vais te mener tout à l'heure, tu tremblerais bien davantage ».
Lavisse, Hist. de France (Cours moyen, 1re et 2e années), XIV, p. 107.
6 La lutte même qu'il lui avait fallu soutenir contre ce que, comme Turenne, il eût appelé « sa carcasse », l'avait habitué à l'énergie.
Louis Madelin, de Brumaire à Marengo, VI, Bonaparte, p. 75.
7 Il va falloir que je me lève. La misérable carcasse est là, qui fait sentir ses exigences.
G. Duhamel, le Voyage de P. Périot, X, p. 188.
8 Celui qui n'a que sa carcasse, il y tient (…)
Martin du Gard, les Thibault, t. VII, p. 222.
9 On peut peut-être encore utiliser ma vieille carcasse (…)
Martin du Gard, les Thibault, t. VII, p. 294.
Par anal. Tronc et branches défeuillées (d'un arbre).
10 (…) les carcasses des charmilles, les bosquets maigres grelottent sous la pluie éternelle.
F. Mauriac, le Nœud de vipères, p. 290.
3 (1704; en parlant d'un navire). Charpente (d'un appareil, d'un ouvrage); assemblage des pièces soutenant un ensemble. Armature, charpente. || La carcasse d'un navire en construction, en démolition. Coque. || La carcasse d'une barque, d'une péniche échouée (→ Avarie, cit. 3). || La carcasse d'un immeuble en ciment armé. || La carcasse d'un comble, d'un parquet. Châssis. || La carcasse d'un abat-jour, d'un parapluie.
11 Comment tous les journaux vraiment ont-ils osé nous parler d'architecture nouvelle à propos de cette carcasse métallique (la tour Eiffel).
Maupassant, la Vie errante, I, Lassitude, p. 1.
Par ext. Débris (d'un objet, d'une construction…), tenant encore entre eux et évoquant la forme disparue. || Dans le grenier sont empilées les carcasses des meubles de jadis.
4 Par métaphore. Éléments qui composent la structure (d'une œuvre). Charpente. || La carcasse d'un discours, d'un roman, d'une pièce de théâtre. Canevas, plan.
DÉR. V. 2. Carcan.
COMP. Décarcasser.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • carcasse — CARCASSE. s. f. Les ossemens du corps d un animal, lorsqu il n y a plus guere de chair, et qu ils tiennent encore ensemble. Tout le champ de bataille étoit encore plein de carcasses d hommes et de chevaux. f♛/b] Carcasse de poularde, de poulet,… …   Dictionnaire de l'Académie Française 1798

  • carcasse — CARCASSE. s. f. Les ossemens du corps d un animal, lors qu il n y a plus guere de chair, & qu ils tiennent encore ensemble. Tout le champ de bataille estoit encore plein des carcasses des hommes & des chevaux qui avoient esté tuez. Carcasse de… …   Dictionnaire de l'Académie française

  • Carcasse — (fr., spr. Karkaß, Gerippe), 1) das Gerippe eines Schiffes auf dem Stapel; 2) (Putzm.), ein Drahtgerippe zu einem Kopfputze für Frauenzimmer; daher Carcassedraht, so v.w. Haubendraht; 3) ein Kopfputz selbst; 4) (Kriegsw.), eine mit einem sehr… …   Pierer's Universal-Lexikon

  • Carcasse — (engl. Leichnam), das Gerippe, Drahtgerippe zu einer Haube, diese selbst; Schiffsgerippe; Brandkugel. Kugel mit eisernem Gerippe …   Herders Conversations-Lexikon

  • carcasse — (kar ka s ) s. f. 1°   L ensemble des os qui forment le tronc, décharnés mais tenant encore les uns avec les autres. Des carcasses de chevaux. •   Les forteresses [des Gaulois] à la porte desquelles étaient clouées des carcasses de hiboux, des os …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • CARCASSE — s. f. Les ossements du corps d un animal, lorsqu il n y a plus guère de chair, et qu ils tiennent encore ensemble. Tout le champ de bataille était encore couvert de carcasses de chevaux.   Carcasse de chapon, de poulet, de perdrix, etc., Ce qui… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • Carcasse — Als Karkasse oder Carcasse (frz. Carcasse „Gerippe“) werden bezeichnet: in der Küche das Gerippe von Geflügel und anderen Tieren, siehe Karkasse (Küche) das tragende Textil oder Drahtgewebe von Luftreifen und Fördergurten, siehe Karkasse (Reifen) …   Deutsch Wikipedia

  • CARCASSE — n. f. Les ossements du corps d’un animal, lorsqu’il n’y a plus guère de chair et qu’ils tiennent encore ensemble. Tout le champ de bataille était encore couvert de carcasses de chevaux. Spécialement, Carcasse de chapon, de poulet, de perdrix, etc …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • carcasse — kiaulės skerdena statusas Aprobuotas sritis gyvulininkystė apibrėžtis 1. Paskerstos kiaulės kūnas nuleistu krauju, su oda arba be jos, su galva arba be jos, be vidurių, vidaus organų ir vidaus riebalų, uodegos, kojų, nupjautų per kulno ir čiurnos …   Lithuanian dictionary (lietuvių žodynas)

  • carcasse — skerdena statusas Aprobuotas sritis mėsos produktai apibrėžtis Išdoroto gyvūno kūnas, nuleistu krauju, nukirsta galva, uodega ir tešmeniu, pašalintomis galūnėmis ties riešo ir kulno sąnariais, prireikus – ir nulupta oda. atitikmenys: angl.… …   Lithuanian dictionary (lietuvių žodynas)


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.